Tous les articles classés dans : spectacles

Vifs! Une danse macabre en son jardin

Vifs! Une danse macabre en son jardin est une performance déambulatoire in-situ pour 3 danseur·ses, activée en lien avec la mémoire des lieux. De quelle façon les disparu·e·s, êtres et œuvres, nous mettent- ils en mouvement ? Comment, à travers la danse, viennent-ils fertiliser notre présent ? Qui sont les morts, qui sont les vivants ? Inspirée par les fresques françaises du Moyen-Âge et par la Danse Macabre (1935) du chorégraphe allemand Sigurd Leeder, la performance Vifs ! Une danse macabre en son jardin vient célébrer par la danse les défunt·e·s des lieux et leur offrir gestes et attentions. Un cortège énigmatique et hiératique de trois danseurs·ses traverse les espaces du site, invitant les spectateurs à suivre leurs géométries dansées. Marchant d’un pas solennel au rythme doux d’un tambour, ils dessinent une architecture sensible et éclairent les traces et les vestiges. Leurs gestes délicats ou tranchants raniment les mémoires des lieux et font échos aux fantômes de la Danse Macabre de Sigurd Leeder, projetée sur les murs du site. Convoquant les absents, ils s’abandonnent à l’émotion des étreintes avant …

Moving alternatives

Moving alternativesAnne Collod & Guests Création 2019 Festival Montpellier Danse 25 et 26 mars 2021      Le Dancing-CDCN de Dijon  8 juin 2021                    Le Gymnase-CDCN de Roubaix  avec le Festival Latitudes Contemporaines Anne Collod renouvelle son intérêt pour les chorégraphes américaines novatrices et se plonge dans l’œuvre foisonnante des chorégraphes Ruth Saint-Denis (1879-1968) et de son partenaire Ted Shawn (1891-1972).Considérés comme les fondateurs, au début du XXe siècle, avec Isadora Duncan et Loïe Füller, de la danse moderne aux États-Unis, ils furent les premiers à s’intéresser aux danses de l’Asie de l’Est et de l’Inde et à y puiser largement pour nourrir leur conception d’une nouvelle danse.Moving alternatives s’intéresse aux différentes figures de l’altérité déployées dans les danses de ces chorégraphes états-uniens, et interroge, à travers le prisme de la notion de genre et le concept d’appropriation culturelle, les enjeux esthétiques et politiques de la réinterprétation de ces œuvres aujourd’hui. Comment élaborer une réinterprétation critique d’un répertoire américain né de la vision, au tout début du 20e …

Moving alternatives

A reinterpretation of choreographic works of Ruth Saint-Denis and Ted Shawn Creation 2019 for six dancers   5 et 6 juillet 2019 à 18h – Festival Montpellier Danse – Théâtre de La Vignette – Premiere 6 et 7 novembre 2019 – Théâtre de Nîmes, Scène conventionnée 20 au 23 novembre 2019 – Salle Boris Vian – Grande Halle de La Villette – Paris 28 et 29 janvier 2020 – La Place de la Danse CDCN Toulouse Occitanie – Théâtre Garonne –  Toulouse 3 avril 2020 –  Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine 11 juin 2020 – CDCN Le Gymnase avec le Festival Latitudes Contemporaines – Roubaix   At the heart of Anne Collod’s new work Moving Alternatives is the faithful reprise of solo and group pieces by choreographers Ruth Saint-Denis and her collaborator and partner Ted Shawn, key precursors of American modern dance. Through contemporary prisms of gender, postcolonialism and cultural appropriation, this piece will examine multiple aspects of otherness embedded in the lush, Indian-inspired and Asian-inspired oeuvre of these icons from a century ago. With a culturally and artistically diverse cast of six international performers, …

Exposure

©Laurent Philippe   Exposure   –  création 2017 –   Exposure est une proposition immersive pour un public, un site et une performeuse, qui articule à part égale trois matières, chorégraphique, sonore et lumineuse. Exposure interroge la notion d‘énergie en lien avec les questionnements actuels sur le changement climatique et les bouleversements qu’il génère.Comment inventer une prise qui mette la dimension sensible au cœur de ces problématiques ? Comment créer une autre perception et prise en compte de ces enjeux, abordées généralement uniquement du point de vue technologique, économique ou géopolitique? Exposure s’intéresse aux échanges énergétiques qui se jouent entre humain.e.s et machines et à la possibilité d’une écologie des perceptions dans un environnement industriel. Il se penche notamment sur la possibilité d’apprendre à percevoir de micro-échanges au sein d’un lieu saturé d’intensités, sur les manières de cultiver l’infime et le fragile au sein du gigantesque et s’intéresse aux puissances qui peuvent être créées par les conjonctions de micro-énergies. La chorégraphe et danseuse Anne Collod, accompagnée du compositeur sonore Francisco Lopez et du créateur de lumières Henri-Emmanuel …

parades & changes, replays – parades & changes, replay in expansion

french version Two re-interpretations of Parades & Changes – Anna Halprin (1965) Artistic direction Anne Collod   parades & changes, replays (2008) conception, artistic direction Anne Collod in dialogue with Anna Halprin  and  Morton Subotnick re-interpretation and performance  Boaz Barkan, Nuno Bizarro, Alain Buffard, Anne Collod, DD Dorvillier, Vera Mantero music Morton Subotnick assisted by Sébastien Roux lighting Mikko Hynninen artistic collaboration Cécile Proust costumes Misa Ishibashi scenographic elements Misa Ishibashi, Alain Gallissian graphic elaboration of the scores  Mathias Poisson technical direction  Nicolas Barrot management Henri jules Julien production …& alters coproduction Festival d’Automne à Paris / Les Spectacles vivants – Centre Pompidou / la Biennale de la Danse de Lyon / le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers / Le Manège de Reims – Scène Nationale / le Centre Chorégraphique National de Montpellier Languedoc Roussillon with the help of New England Foundation for the Arts / FUSED (French US Exchange in Dance) / French American Cultural Society / ADAMI / DRAC Île de France / SPEDIDAM / Fondation Beaumarchais / CulturesFrance / Services culturels, …

The parliament of the invisibles

french version The Parliament of the invisibles Conception, artistic direction Anne Collod Choreography Anne Collod in association with the performers ; from Sigurd Leeder Performance Jonas Chéreau, Germana Civera, Marta Izquierdo-Munoz, Laurent Pichaud, Betty Tchomonga Artistic collaboration Johann Maheut, Cécile Proust Music Pierre-Yves Macé Lighting design Henri Emmanuel Doublier Costume design La Bourette Stage design Johann Maheut Images Jacques Hœpffner Production, programming and administration Grand Ensemble  Production Association … & alters in coproduction with : La Briqueterie Centre de Développement Chorégraphique du Val de Marne, Fontenay en scènes, Théâtre Jean Vilar de Vitry sur Seine, le Parc de La Villette dans le cadre des Résidences d’artistes, le Vivat Scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières, le Centre National de la Danse de Pantin, l’Arsenal de Metz, le Centre Chorégraphique National de Montpellier Languedoc-Roussillon, le Centre Chorégraphique National du Havre Haute-Nor- mandie, le Centre Chorégraphique National de Belfort Franche-Comté. With the support of le Théâtre de Vanves, Pact-Zollverein/Essen. Thanks to Centre de Développement Chorégraphique Toulouse/Midi-Pyrénée, Théâtre Garonne, Théâtre de Gennevilliers. With the aid for the production of ARCADI Ile de …

Blank placard dance, replay

Anna Halprin’s Blank Placard Dance (1967) recreation © Hervé Véronèse french version BLANK PLACARD DANCE, REPLAY At the invitation of the Pompidou Center, Anne Collod reenacts the Blank Placard Dance (1967) of the American choreographer Anna Halprin with some thirty amateur dancers.In what way does this performance concern us today? What are its current potentialities? The original Blank Placard Dance was performed in 1967 in San Francisco in reaction  to the Vietnam War and in response to social unrest in the USA. It is a silent walk performed by some twenty dancers (at that time those of the San Francisco Dancers Workshop, the group Anna Halprin founded) carrying blank placards and silently marching down the busy streets of the city. When people asked “What are you protesting », the marchers answered “What do YOU want to protest”? and collected their answers. Various musicians marched also along side. This performance is emblematic of the cycle of works Anna Halprin developed from 1965. She explores the political dimension of performance and its inscription on urban space, at the crossroads …

Blank placard dance, replay

Recréation de la Blank Placard Dance (1967) d’Anna Halprin par Anne Collod ©Hervé Véronèse english BLANK PLACARD DANCE, REPLAY En dialogue avec Anna Halprin, Anne Collod recrée la Blank Placard Dance (1967) de la chorégraphe américaine.   La Blank Placard Dance est créée par Anna Halprin à San Francsico à la fin des années 60, en réaction à la guerre du Vietnam et en écho au mécontentement social qui secoue le pays. Il s’agit d’une marche silencieuse effectuée par une trentaine de danseurs (à l’époque ceux du San Francisco Dancers Workshop, le groupe fondé par Anna Halprin) portant des pancartes blanches, vierges de toute inscription, et défilant dans les rues les plus animées de la ville. A la question des passants « Contre quoi protestez-vous ? » les danseurs leur retournent l’interrogation « Contre quoi voulez-VOUS protester ? » et collectent leurs réponses. Le cortège est également accompagné par une dizaine de musiciens. Emblématique du cycle de travail mené à partir de 1965 par la chorégraphe américaine, Blank Placard Dance explore la dimension politique de la performance et son inscription dans …

Le parlement des invisibles

english Le parlement des invisibles De quelle façon les disparus, êtres et œuvres, nous mettent-ils en mouvement ? Comment, à travers la danse, viennent-ils fertiliser notre présent ? Quels sont leurs régimes de vitalité ? Le parlement des invisibles déploie une traversée funéraire pour une œuvre oubliée, la Danse Macabre (1935) du chorégraphe allemand Sigurd Leeder. Porté par 5 danseurs, Le parlement des invisibles emprunte tour à tour à la procession, au rituel ou au carnaval pour faire écho à la dimension collective des danses macabres et à leurs charges festives et satiriques. Il joue avec différents registres de représentation et d’altérations chorégraphiques et musicales et mêle projections d’images d’archives et actualisations dansées en direct pour célébrer la fécondité de ces disparus qui nous rendent si vivants. distribution   conception, direction artistique  Anne Collod chorégraphie  Anne Collod en collaboration avec les interprètes, à partir de la Danse Macabre de Sigurd Leeder interprétation Jonas Chéreau, Germana Civera, Marta Izquierdo Munoz, Laurent Pichaud, Betty Tchomanga collaboration artistique  Johann Maheut, Cécile Proust musique  Pierre-Yves Macé Musiciens enregistrés Maxime Echardour (percussions), …